dimanche, 28 septembre 2008 02:00

Parodius da! Shinwa kara Owarai he!

Écrit par Kenseiden
Évaluer cet élément
(0 Votes)
© 1992 Konami © 1992 Konami © 2010 SuperFamicom.fr

Parodius da! Shinwa kara Owarai he
Comme son nom l’indique, Parodius se présente comme un parodie des shoot them up légendaires de Konami, les Gradius, Salamander et autres Nemesis qui ont fait les beaux jours des consoles Nintendo et Nec. Ne vous attendez donc pas à quoi que ce soit qui pourrait s’apparenter à un shot them up à l’esprit « sérieux ». Le jeu en entier s’apparente à une succession de clins d’oeils aux classiques du célèbre éditeur japonais, revus et corrigés à la sauce « programmeurs japonais défoncés au saké ».

{flvremote}http://z.superfamicom.fr/shvc-flv/shvc-pd_intro.flv{/flvremote}

     

    • Auteur : Kenseiden
    • Publication Originale : EmuNova.net

     

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_010.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_011.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_012.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_013.png

    Le Jeu
    Parodius vous propose de piloter quatre vaisseaux différents : VicViper, le célèbre vaisseau de la série des Gradius ; Octopus la pieuvre au bandana japonais; Pentarou le pingouin volant et Twinbee, l'abeille mécanique rondouillarde (qui possède elle aussi sa propre série de shot them up). En dépit de certaines similitudes (chaque personnage peut récolter des bonus d'accélération, se doter de quatre modules de soutien maximum et certains bonus les font grossir tout en les rendant invulnérables), chacun de ces « vaisseaux » possède ses propres tirs et power-up (au nombre de six par vaisseau) et la manière de jouer ne sera donc pas identiques suivant la bestiole que l'on choisira de piloter.

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_020.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_021.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_022.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_023.png


    Par exemple, Twinbee pourra lancer des gants de boxe à effet boomerang, Octopus laissera tomber en cloche des poissons pas frais sur les cibles au sol, tandis que VicViper largue des bombes avec de petites pattes qui, une fois au sol, foncent à toute allure vers la prochaine cible. Au total, les modes de tirs sont très nombreux puisqu'on n'en dénombre pas moins de 24 ! Mais le principal intérêt de Parodius ne réside pas dans ce succès dans le remplissage du cahier de charge du shoot them up parfait, mais dans son univers totalement désaxé et délirant !

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_030.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_031.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_032.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_033.png


    GamePlay
    Dans l'univers de Parodius, chaque niveau débute, tout comme dans Gradius, par une courte séquence dans l'espace où on abat des escadrilles de petits vaisseaux ridicules avant d'atterrir sur une planète au style très particulier. Le premier niveau, par exemple, est une île tropicale farfelue tandis que le second (dans lequel on peut se déplacer à la fois verticalement et horizontalement ; ce principe se reproduit à plusieurs reprises au fil des niveaux) est une sorte de Las Vegas kitsch.

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_040.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_041.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_042.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_043.png


    Comme je vous l'expliquais plus haut, les clins d'oeil aux jeux classiques sont très nombreux. Ainsi, on retrouvera les murs friables de Salamander ici représentés sous forme de smarties colorés ou encore le niveau aquatique de Gradius qui prend place dans une sorte de bain moussant géant. Si les adversaires de base ne sont pas particulièrement nombreux (une vingtaine au maximum), ils sont déjà complètement fantaisistes puisqu'on tirera sur de petits pingouins pleurnichards, des abeilles, des crabes, des seringues volantes ou des cochons ailés, qui possèdent tous de belles tronches de débiles. Mais l'essentiel du travail a été consacré aux boss qui sont gigantesques, superbement dessinés et complètement fous !

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_050.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_051.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_052.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_053.png


    Ne vous étonnez donc pas de mener l'assaut contre un vaisseau pirate à tête de chat piloté par des pingouins, de zigzaguer entre les jambes d'une danseuse de french-cancan géante, de mitrailler des cupidons contrefaits tirés par une superbe femme alanguie sur sa couche (qu'on croirait sortie d'une peinture neo-classique nipponisée), ou de régler son compte à un sumo porcin ou à un poisson fugu qui enfle démesurément jusqu'à déborder de l'écran ! Bref, n'oubliez pas de prendre vos petites pilules roses avant de jouer à Parodius !

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_060.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_061.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_062.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_063.png

    Techniquement

    Parodius est un véritable feu d'artifice visuel. Il faut certes apprécier un minimum les délires à la sauce manga mais, quand bien même ce ne serait pas le cas, force est de reconnaître que Parodius propose des décors splendides, des couleurs superbes et des boss parmi les plus impressionnants et originaux jamais vu dans un shoot them up. Quand en plus, on est fan de ce style d'univers délirant, on touche alors du doigt l'extase vidéoludique totale !

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_070.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_071.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_072.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_073.png

    La difficulté est très bien dosée, et malgré les dizaines de projectiles et de sprites qui peuvent occuper l'écran en même temps dans les derniers niveaux, pas le moindre ralentissement ne se fait sentir ! A l'époque, c'était une véritable prouesse pour la Super Famicom ! Les thèmes musicaux, souvent de grands classiques des anciens jeux Konami ou de la musique classique remixée par une escouade de fugitifs d'asile psychiatrique, sont savoureux, tandis que les excellents bruitages s'insèrent parfaitement dans l'esprit fou-fou du soft. Non, définitivement non, il n'y a rien à reprocher à Parodius, beaucoup plus beau dans cette version que son équivalent Pc Engine.

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_080.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_081.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_082.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_083.png

    Conclusion
    Pour les joueurs prêts à accepter l'idée que les shoot them up ne doivent pas forcément avoir un fond sérieux et réaliste pour séduire, Parodius est probablement un des meilleurs shoot them up jamais programmés
    Parfait techniquement, passionnant et dépourvu du moindre temps mort dans l'action, Parodius séduira par dessus tout ceux qui ne se prennent pas au sérieux, maîtrisent sur le bout des doigts l'univers des shoot signés Konami et vouent un culte à l'humour japonais débiloïde ! Dans un registre très différent des Super Aleste et autres Axelay, voici probablement l'un des shoot them up les plus brillants et amusants de la Super Famicom ! L'unique regret provient du fait que le mode deux joueurs soit alternatif et non simultané, mais cela semble être une maladie chronique de la majorité des shoot them up sur console...

    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_090.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_091.png
    Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_092.png Parodius_da_-_ Shinwa_kara_Owarai_he_093.png

     

    {xtypo_info} {mos_fb_discuss:1} {/xtypo_info} 

    パロヂウスだ!ー神話からお笶いへー
    SHVC-PD_box.png

    Nom : Parodius da! Shinwa kara Owarai he

    パロヂウスだ!ー神話からお笶いへー

    Code : SHVC-PD

    Editeur : Konami

    Support : Cartouche

    Date : 03 Juillet 1992

    Note :stars5.png

    Informations supplémentaires

    • Nom Jap: - - - -
    • Nom Euro: - - - -
    • Nom US: - - - -
    • Editeur: - - - -
    • Sortie Japon: mercredi, 21 novembre 1990
    • Prix ¥ sortie: 0,00¥
    • Sortie Euro: samedi, 11 avril 1992
    • Prix Frs sortie: ~490,00Frs(75,00€)
    • Cote en €: 0,00€
    Lu 7128 fois Dernière modification le dimanche, 19 octobre 2014 22:49

    Laissez un commentaire

    Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.