dimanche, 23 décembre 2007 01:00

Final Fantasy Usa - Mystic Quest

Écrit par Wave_existence
Évaluer cet élément
(1 Vote)
© 1993 SquareSoft © 1993 SquareSoft © 2007 SuperFamicom.fr

Vous n'êtes pas sans savoir que Final Fantasy comporte de nombreux "faux-épisodes", comme ce fut déjà le cas pour des titres comme FF Légend ou FF Adventure (respectivement Sa-Ga et Seiken Densetsu au japon).La Super Famicom y a également eu droit, cette fois pour un titre à part entière... toute une histoire!

  • Auteur :  Wave Existence

 

  • Des origines confuses

Final Fantasy Mystic Quest est un jeu développé par l'équipe américaine de Square, au même titre que Secret Of Evermore. Autrement dit, il n'est pas originaire de la société japonaise, mais bel et bien des Etats-Unis. Il sortira par la suite au Japon sous le nom de Final Fantasy Usa: Mystic Quest, puis de Mystic Quest Légend en Europe. En réalité, il ne s'agit pas à proprement parler d'un épisode de la série, mais se fit baptiser de la sorte dans un intérêt uniquement commercial.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0100.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0101.png


Pour les adeptes européens à l'époque, désireux de mettre la main sur un épisode de la saga enfin traduit, il y' avait de quoi être dérouté d'autant que la presse spécialisée lui avait grandement rendu hommage, réputation oblige. Le résultat? Vous allez le découvrir dans ces quelques lignes...Une première impression plutôt déroutanteEn examinant la jaquette, on peut lire un "destiné aux débutants". Ce premier constat est à la fois décevant et inquiétant. Si vous espériez, comme moi à l'époque, un nouvel opus digne de la série, c'est raté: celui-ci s'adresse aux joueurs moyens qui n'ont jamais tâté du RPG. On oublie donc directement nos visions fantasmées d'un scénario philosophique et incompréhensible ou d'un menu fouillé aux possibilités multiples. Quant à l'inquiétude, elle vient surtout de la crainte d'un jeu bâclé, comme ce fut le cas pour Final Fantasy II, triste adaptation d'un quatrième volet pourtant grandiose.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0102.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0103.png

 

  • Story

Mais trêve de bavardages, entrons dans le vif du sujet!Vous incarnez un personnage que l'oracle a désigné comme l'élu pour retrouver quatre cristaux élémentaires et sauver la planète. Ceux-ci ont été dérobé par le Roi Noir et ses acolytes dans la tour focale, le centre du monde et cachés aux quatre coins. L'environnement s'en ressent et son climat se modifie dangereusement. A vous de franchir ces différents lieux pour vaincre le méchant pas beau de chacun et les récupérer... Vous l'aurez compris, le scénario n'est pas le principal atout ici et fait plutot dans la simplicité pour ne pas submerger le joueur débutant sous une trame qu'il ne saisirait pas.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0104.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0200.png


Nous sommes dans un jeu qui vise les néophytes, ne l'oublions pas. Cela dit, le principe est déjà vu maintes fois et un effort aurait été appréciable. En effet, si la trame principale peut présenter une ébauche de FF (un thème qui lui est récurent),n'espérez pas quelques rebondissements ou même, soyons fou, que l'histoire prenne son plein envol en cours de jeu: il ne s'y passe rien. On franchit les quatre monde, on butte le boss et c'est terminé. C'est plat du début à la fin. Pour les protagonistes, c'est pareil: ces derniers n'ont aucune personnalité et ne sont présent que pour donner une impression de profondeur, sans plus. Suivez le guide...

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0201.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0202.png

 

  • Le Jeu

Afin de simplifier les choses au maximum, le jeu est réalisé de facon trés linéaire: ici, impossible de se perdre, vous suivez un parcourt tracé en affrontant les divers monstres et en faisant parfois escale dans un village pour une phase de scénario amoindrie. C'est tout. Même sur la carte du monde, votre seule possibilité sera de suivre des cases définies, en acceptant ou non de livrer bataille. En ce qui concerne les donjons, l'icone de vos adversaire est présente et immobile: l'affrontement demarre une fois que vous entrez en contact avec celui ci. Ceux-ci ne sont donc pas aléatoires et évitables selon votre bon vouloir. Vous pourrez, evidement, embriguader des alliés dans votre équipe pour vous prêter main forte, mais vous ne serez toujours qu'au nombre de deux (vous meme et un perso).

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0203.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0204.png


Ceux ci quitteront vos rangs à un moment donné pour laisser la place à un autre compagnon. C'est assez frustrant car il est impossible de garder un partenaire précis , qui plus est, vous donne l'impression de l'avoir fait évoluer pour rien. Vite fait, bien fait?Le probléme majeur de ce titre, outre sa linéarité et son manque de profondeur est que, meme s'il vise un public précis, sa facilité est déconcertante. La montée en niveau est extrement rapide et les monstres (boss compris) cédent sous quelques coups. Il est d'ailleurs scandaleux de s'appercevoir que le boss de fin peut etre tué en un seul tour. Lamentable.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0300.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0301.png


Je suis d'accord en ce qui concerne le fait que ce jeu s'adresse aux débutants, mais il ne faut pas prendre le joueur pour un demeuré non plus. Les statistiques sont également peu nombreuses et les armes et armures s'équipent automatiquement selon la meilleur façon possible.En gros, on ne gère rien. Chose supposée appréciable, ce Mystic Quest présente quelques clins d'oeil à la série, histoire de créer un semblant de lien avec elle. Ainsi vous rencontrerez parfois des chocobos (à titre purement décoratif), ainsi qu'un ennemi symbolisant Ifrit (ignoblement renommé P'titjinn en version francaise et Iflyte en Us). Puisque nous parlons de sa publication en Europe, soulignons que cette édition du jeu à encore été simplifiée. Tout d'abord, les noms de vos équipements ont été remplacés, on passe donc des traditionnels "Steel Armor" ou autre "Battle Axe" à "Epée-A", Cotte-A", "Hache-C"... et certaines caractéristiques du personnage, comme les probabilité d'évasions ou la vitesse  ont totalement disparus.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0302.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0303.png

 

  • Sound Test

Reste à aborder la bande sonore et là, à nouveau, c'est une déception.Réalisée par le compositeur de Rudora No Hidou, on aurait pu s'attendre à quelque chose de bon, mais pas du tout. Sans être désagréables, les thèmes manquent cruellement d'inspiration, à quelques exceptions prés, comme celui du boss final ou des combats.

Final Fantasy USA - Mystic Quest 0304.png Final Fantasy USA - Mystic Quest 0305.png

 

  • Conclusion

On pourrait croire que je voue une haine farouche envers ce titre et que je le considère comme très mauvais, mais pas du tout. S'il souffre de nombreux défauts et que sa réalisation est loin d'être digne d'une Super Famicom, il pourra cependant plaire à un joueur non initié, souhaitant s'exercer à un bon petit jeu, sans plus.Pour les autres, il y' a fort à parier qu'il n'y trouveront aucun plaisir, hormis celui de satisfaire leur esprit de collection.

{xtypo_info} {mos_fb_discuss:1} {/xtypo_info}

TN_SHVC-MQ_box.png Nom : Final Fantasy Usa : Mystic Quest

Code : SHVC-MQ

Editeur : SquareSoft

Date : 10 Septembre 1993

Note :
stars3.png

Informations supplémentaires

  • Nom Jap: - - - -
  • Nom Euro: - - - -
  • Nom US: - - - -
  • Editeur: - - - -
  • Sortie Japon: mercredi, 21 novembre 1990
  • Prix ¥ sortie: 0,00¥
  • Sortie Euro: samedi, 11 avril 1992
  • Prix Frs sortie: ~490,00Frs(75,00€)
  • Cote en €: 0,00€
Lu 5756 fois Dernière modification le dimanche, 19 octobre 2014 23:32
Plus dans cette catégorie : « Romancing Saga Sunset Riders »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.