Gambare Goemon 1 - Yuki-Hime Kyûshutsu Emaki!

[japanese_title]_goemon_1.png
 
header_SHVC-GG.png
Nous nous trouvons ici face à l'un des premiers jeux de la Super Famicom (le vingt-quatrième pour être précis), sorti en juillet 1991 au Japon, et qui par ailleurs a eu droit aux honneurs d'une adaptation pour la marché américain, sous le nom de The Legend Of The Mystical Ninja.
 Ganbare_Goemon_-_story00.png Ganbare_Goemon_-_story01.png
Ganbare_Goemon_-_story02.png  Ganbare_Goemon_-_story03.png
 Ganbare_Goemon_-_story04.png  Ganbare_Goemon_-_story05.png
  • Auteur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Parution Originale : mechakucha.jpg

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 101.png Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 102.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 103.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 104.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 105.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 106.png

Story
Après un Gradius III en demi-teinte, Konami nous offre la première version 16 bits d'une série qui comptait à l'époque trois épisodes sur Famicom (un quatrième jeu sur Famicom est même sorti par la suite, en 1992), un en arcade (Mr Goemon) et un sur MSX 2. Et si Gradius III était un peu décevant, Gambare Goemon est lui est une réussite totale.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 107.png
Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 108.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 109.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 110.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 111.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 112.png

Goemon (nommé Kid Ying en US) et Ebisumaru (alias Dr Yang en US) ont entendu parler d'une belle femme fantôme qui semerait le trouble dans le village.Ils décident donc d'aller voir ce qu'il en est réellement, armés de manière bien singulière : Goemon se bat à l'aide d'une pipe, qui peut évoluer jusqu'à se transformer en yoyo, en ramassant des bonus représentés par des chats, alors que son bon vieux compère Ebisumaru frappe avec une flûte, qui peut elle aussi, évoluer.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 113.png
Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 114.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 116.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 118.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 119.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 120.png

Le Jeu
Dans un premier temps, vous dirigez Goemon (et éventuellement le gracieux Ebisumaru si vous jouez à deux) dans le village, dans une sorte de phase de préparation. Il vous faudra en effet acheter des équipements et de la nourriture dans les boutiques. L'argent est obtenu en éliminant des ennemis, qui une fois vaincus , déposent des pièces et d'autres bonus.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 201.png
Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 202.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 203.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 204.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 205.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 206.png

 Il est possible d'augmenter de manière considérable son capital, en jouant à des jeux dans le jeu assez géniaux, tels que le Paint (dont le but est de peindre la plus grand surface possible sur une toile), le Mole Patrol (l'objectif est ici de frapper des taupes avec un marteau) ou le Goblin (plus difficile et moins rentable que les autres, ce jeu a pour but d'envoyer des boules dans un pot). Gambare Goemon comporte bien d'autres jeux dans le jeu, comme le tiercé, la loterie ou un question pour un champion à la sauce Goemon. Trouver autant de mini-jeux dans une aventure semblable à celle-ci était exceptionnel à l'époque (on peut même jouer au premier niveau de Gradius !) et rajoutait beaucoup d'intérêt à un jeu déjà merveilleux à la base.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 207.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 209.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 211.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 213.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 214.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 215.png

Dans un second temps, vous aurez affaire à une phase d'action/plates-formes pure, en 2D. La coopération entre les deux joueurs occupe ici une place importante : il est possible de porter son partenaire sur son dos ; l'un des joueurs devra alors gérer les sauts et les déplacements, et l'autre donner des coups aux ennemis. Encore une très bonne idée de la part des développeurs de Konami.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 301.png
Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 302.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 303.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 304.png

Ces phases d'action/plates-formes se terminent classiquement par un (ou des) boss. On notera l'un de ceux du stage quatre, une tête géante assez impressionante, qui grandit au fur à mesure qu'on la frappe, en faisant usage de la fonction zoom du mode 7 de la SFC. Du délire ! Dans l'ensemble, ce premier Gambare Goemon sur Super Famicom reste tout de même d'assez loin le plus sobre des volets 16 bits.

Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 305.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 306.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 307.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 308.png

Les Versions
Quelques petites différences entre la version japonaise et la version américaine sont à signaler. La censure à frappé sur la version US, et quelques spectacles ont été supprimés. Il était possible, dans la version japonaise, d'assister au strip-tease d'une femme en peignoir, et à une danse spéciale d'Ebisumaru, se terminant de manière douteuse, par une évacuation des gaz (sic). Tout cela était sans doute trop osé pour nos puritains amis américains.
Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 310.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 311.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 312.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 313.png
 Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 315.png  Ganbare Goemon 1 - Yuki hime Kyuushuutsu emaki 316.png

Conclusion
L'ambiance du jeu, très orientale, est franchement dépaysante et donne beaucoup de charme à cette cartouche. Les musiques, typiquement japonaises, sont particulièrement réussies. Si ajoutez à cela de magnifiques graphismes, une bonne durée de vie et une jouabilité impeccable, vous obtenez un soft quasiment parfait, qui plaira sans doute à tout le monde, aussi bien aux fans de la première heure qu'aux spécialistes du Snes9x et autres Zsnes. Toutefois, on regrettera l'absence de sauvegardes, qui oblige à noter de longs passwords, particulièrement mortels en version japonaise.
 
{xtypo_info} {mos_fb_discuss:1} {/xtypo_info}

SHVC-GG_box(256).png
Nom : Gambare Goemon Yuki-Hime Kyûshutsu Emaki!

Code  : SHVC-GG

Editeur : Konami

Date : 1991

Note :
stars4.png