F-Zero

[japanese_title]_F-Zero.png
header_SHVC-FZ.png
Pour accompagner le lancement de sa toute nouvelle console en 1990, Nintendo imagina F-Zero, un jeu de course futuriste complètement révolutionnaire !
Aux commandes d'aéroglisseurs plus ou moins lourds ou maniables, le joueur pilote sur des circuits complexes affichés dans une "3D plate" grâce au Mode-7 de la Super Famicom, l'illusion d'une perspective est alors parfaite, même s'il manque le relief ! A cette prouesse technique, qui met en avance les capacités de la Super Famicom, Nintendo ajoute tout son savoir-faire en matière de Gameplay : le contrôle est simple mais subtil, les circuits bien conçus et de plus en plus compliqués, pour un principe de jeu très simple : gagner toutes les courses !

Avant de s'élancer, il faut choisir son bolide parmi 4 aéroglisseurs disponibles au départ. Notre choix est conditionné par trois valeurs qui influent réellement sur leur comportement : poids, puissance, vitesse de pointe. Nous optons pour le Blue Falcon, la machine idéale pour débuter…

Les circuits ne sont pas des rubans d'asphalte bien lisse : de nombreuses zones sont dotées de ralentisseurs, mines, aimants, etc. Ici, j'utilise mon turbo boost (signalé par un S en bas de l'écran) seul moyen de "couper" ces ralentisseurs sans en subir leur conséquence ! Pour chaque tour bouclé, le programme attribue un turbo boost supplémentaire, on peut en stocker 3 et les utiliser à n'importe quel moment.

Je suis deuxième sur la grille de départ, comme toujours avec Nintendo, il y a un "super départ" possible en appuyant au bon moment sur l'accélérateur. En cas de réussite, une astuce consiste à se rabattre sur la trajectoire d'un des suiveurs afin d'être heurté par l'arrière et bénéficier encore d'un coup de boost supplémentaire !

Ici nous sommes sur le deuxième et superbe circuit Big Blue. Le passage se rétrécit à cause des ralentisseurs situés de parts et d'autres de cette portion de piste. Derrière, les concurrents ne me lâchent pas d'une semelle… En cas de collision avec eux, ou contre les rebords, mon niveau d'énergie diminue (le leur aussi). La pression est permanente.

Lorsque le niveau d'énergie baisse, il est possible – et même conseillé – de ravitailler en passant par les stands futuristes. Ils sont signalés par une portion verte généralement située immédiatement après la ligne d'arrivée, une fois dessus, un vaisseau descend de l'écran et me bombarde d'un champ électromagnétique qui remonte progressivement la barre d'énergie (en haut à droite). Le moment est stratégique car en fonction des dégâts subis, il faut passer plus ou moins de temps dans cette zone, obligeant parfois à ralentir, et à perdre ainsi sa place au classement.

Le circuit de Death Wind est un ovale en apparence très simple ! C'est, en fait, l'un des circuits les plus stressants car des rafales d'un vent latéral violent me poussent, un coup à droite, un coup à gauche (puisque le circuit est ovale). En outre, ce circuit dispose de flèches accélératrices difficile à appréhender, toujours à cause du vent !

Silence, le dernier circuit du championnat Knight League multiplie le nombre de difficultés : tremplins, tronçon dans le vide, virages à angle droit, rail magnétique et mines… Ce n'est qu'un avant-goût de ce qui m'attend par la suite, dans les deux championnats restants : Queen League et King League !

Techniquement, F-Zero était une tuerie pour l'époque, avec des graphismes fins et colorés, aux dégradés "liquides" très subtils. L'animation se montre d'une grande rapidité et ne subit jamais le moindre ralentissement, elle a contribué à rendre ce jeu sensationnel. Mais la réelle prouesse de F-Zero réside dans son Mode-7, qui donne au joueur l'impression de "contrôler" le décor… Pour la première fois, il suffit de tourner avec la manette pour aligner les bords du circuits en fonction de là où on désire diriger son véhicule… Une expérience unique à l'époque !

{xtypo_info} {mos_fb_discuss:1} {/xtypo_info}

F-Zero est l'un des grands jeux de l'Histoire ! Les nouvelles capacités techniques de la Super Famicom permirent à Nintendo de proposer un jeu au concept inédit qui sera maintes fois repris par la suite, notamment par le grand WipEout de Psygnosis.

shvc-fz_box.jpg Nom : F-Zero

Code :SHVC-FZ

Editeur : Nintendo

Date de sortie : 21 novembre 1990

Note :stars5.png
 

{mp3remote}http://z.superfamicom.123.fr/shvc-mp3/SHVC-FZ_BigBlue.mp3{/mp3remote}